L’AUT’GAUCHE SE MANIFESTE ENFIN

Daniel Baril | 27 février 2018 | VOIR.ca

Plusieurs de ceux et celles qui se considèrent progressistes et démocrates ne se reconnaissent plus dans ce qu’est devenue la gauche à laquelle pourtant ils s’identifiaient il y a une décennie. C’est que la gauche n’est pas un bloc monolithique, encore moins aujourd’hui que dans les années 70-90. La frange la plus active, celle qui est la plus visible et qui est représentée par Québec solidaire, est perçue à juste titre comme une gauche régressive, c’est-à-dire qui fait preuve de contradictions profondes en adoptant des positions multiculturalistes et socialement relativistes. Les résultats sont contraires aux visées progressistes qu’elle prétend poursuivre.

Des exemples : l’insistance mise sur les particularismes ethnoculturels sous prétexte de défendre les minorités conduit à une société fondée sur les ghettos ethniques, ce qui constitue rien de moins que du racisme inversé. La complaisance à l’égard de la religion au nom du respect des convictions conduit à se solidariser des éléments les plus rétrogrades et réactionnaires de la société et à lutter contre la laïcité de l’État. L’identité n’est vue comme un élément noble que pour les groupes ethniques et devient du racisme lorsqu’il s’agit de l’identité collective comme celle de la nation québécoise. Les projets collectifs sont abandonnés au nom de l’individualisme postmoderniste. Un soi-disant mouvement antifascisme n’hésite pas à recourir aux méthodes du fascisme et à chercher à imposer sa pensée unique. Des universitaires bien-pensants s’en prennent à la liberté d’expression en réclamant des « espaces sécuritaires » pour protéger leur petit moi comme s’ils étaient des enfants de garderie.

Lire la suite…

Photo FACEBOOK

L’Aut’gauche se manifeste enfin

L’Aut’gauche se manifeste enfin

voir.ca

Laisser un commentaire