ÉLECTIONS 2018 ET PROJET DE SOCIÉTÉ

Modèle progressiste au Québec : État social-démocrate ou État social-écologique ?

La question écologique est en voie de devenir, pour l’humanité, une question de vie ou de mort nous dit sans hésitation André Orléans, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales de Paris tandis que le dirigeant du mouvement communautaire et écologique du Pays Basque français Txetx Etcheverry nous dit d’emblée dans une formule choc : « La bataille du climat se joue maintenant, si on la perd, on perd toutes les autres ». De même « Il n’y aura pas d’emploi sur une planète morte » nous dit la Confédération syndicale internationale (la CSI) dont une partie des membres peuvent vivre une certaine inquiétude quant au sort réservé à leurs emplois lorsqu’ils sont fortement liés à des entreprises très polluantes…Elle dit aussi : « Pas de plan B parce qu’il n’y a pas de planète B ». De même le pape François affirme tout de go dans son encyclique qu’on ne peut concilier en un juste milieu, la protection de la nature et le profit financier, la préservation de l’environnement et le progrès économique. Question pour les prochaines élections au Québec : l’urgence écologique sera-t-elle suffisamment présente dans l’espace public ?

Lire la suite…  http://jupiter.uqo.ca/ries2001/carnet/spip.php?article135

Louis Favreau

À propos de Louis Favreau

Louis Favreau, sociologue et directeur de la Chaire de recherche en développement des collectivités (CRDC-UQO), organisateur communautaire engagé dans le développement du mouvement communautaire de la fin des années 60 jusqu’à aujourd’hui. Également engagé dans une solidarité internationale de soutien à des organisations de pays du Sud (groupements paysans, coopératives, associations de femmes). Auteur de plusieurs ouvrages sur le développement communautaire, le syndicalisme, les coopératives, la transition écologique et la solidarité internationale.

Voir tous les articles de Louis Favreau

Laisser un commentaire